Rpg Twilight, contexte alternatif au tome 1 : Fascination
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
















 

 Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   Dim 5 Fév - 16:40

    Je venais de finir ma journée à l’hôpital. Une journée bien remplie, évidement. J'avais eu envie de rentrer à pied en coupant par le parc. Pour l'odeur de l'herbe et de la terre et me vider les narines du sang que j'avais senti toute la journée. J'inspirais profondément, avec délectation. J'avais à peine fait quelques dizaines de mètres que je sentis une odeur devant moi. L'odeur s’amplifia, j'approchais.

    Je me dissimulais derrière un arbre. Je vis alors une jeune femme mince aux longs cheveux bruns. De dos. Elle marchait d'un pas rapide. A un moment j'aperçus même son profil. Et je la reconnue. C'était la femme que j'avais vu deux ou trois fois. Celle qui avait un si triste regard. Cette fois, oui, cette fois j'allais lui parler. J'en mourrais d'envie depuis la première fois que je l'avais vu, mais je n'avais jamais pu l'approcher de près. Elle disparaissait tout le temps avant que j'arrive.
    Mais cette fois ci, elle ne pourrait pas disparaître. Je surgis de derrière mon arbre mais.... elle se volatilisa sous mes yeux avant que je ne puisse faire quoi que ce soit. Sans se retourner. Avait-elle ressentie ma présence ? Était-elle une vampire elle aussi ? Je ne voyais aucune autre explication à sa volatilisation subite.

    Tant pis. Je continuais mon chemin tranquillement. J'étais presque sortis du parc quand j'entendis des pleurs d'enfant. J’accélérais le pas et arrivais à une petite place ronde bordée de trois bancs. Au milieu il y avait en effet une petite fille, assise sur le sol de gravillons blancs. Elle pleurait de toutes ses forces. Elle avait du coffre la gamine.
    Je m'approchais d'elle et m'accroupis pour me mettre à sa hauteur.

    D'une voix douce je lui demandais ce qu'il se passait. Elle s’arrêta net de pleurer. Me considéra un instant et reprit de plus belle. Je remarquais alors que ses mains et ses genoux étaient tout écorchés et que des petits graviers blancs s'étaient collés à ses plaies.
    -Tu as perdu tes parents ?

    Sans rien dire, la petite fille hocha la tête de gauche à droite. Donc non, ce n'était pas ça.
    J'appliquais mes deux pouces sur ses joues pour essuyer ses larmes. Je pris ses petites mains dans les miennes et soufflais doucement sur les paumes égratignées. Ensuite je posais délicatement mes doigts frais dessus. Peu à peu, les pleurs cessèrent. La petite fille me regardait faire avec ses grands yeux marrons rougis et encore gonflés de larmes.

    -Ça va mieux maintenant ? Elle hocha la tête à l'affirmative. Je fis la même chose pour ses genoux.
    -Pourquoi es-tu ici, toute seule ?

    Enfin d'une toute petite voix elle m'expliqua :
    - Je...je suis tombée et ...et ma maman va être fâchée si je rentre avec mes habits tout sales et avec des écorchures.
    - Il va faire nuit dans un peu plus de 2 heures. Tu ferais mieux de rentrer chez toi, je suis sûre que ta maman sera soulagée de te voir et ne te gronderas pas. Allez vas y.

    La fillette s'éloigna en boitillant. Elle n'habitait pas loin, je le savais car je l'avais déjà vu dans le coin une ou deux fois.

    J'attendis qu'elle soit partie pour me retourner à vitesse vampirique. Depuis quelques minutes déjà, je ressentais une présence dans mon dos. Je me retournais. Personne. Et le vent, qui soufflait plutôt fort, était contre moi malheureusement. Mmmm. En tout cas, ce devait être un autre vampire sinon je l'aurais surpris en me retournant aussi vite. Je haussais les épaules. Tant qu'on ne me cherchait pas de noises, ni à moi ni à la gamine, je ne voyais aucune raison de poursuivre la « présence ».
    Je me tournais encore une fois, pour revenir à ma position initiale et poursuivre mon chemin.
    Mais elle se tenait là, devant moi. Celle qui j'avais vu plut tôt. Elle avait l'air curieuse.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   Dim 5 Fév - 17:17

    C’était la fin d’après-midi. J’avais eu ce que l’on peut appeler une « grosse journée ». J’avais suivi des pistes, ou plutôt j’avais suivi de curieuses empreintes animales. De loup pour être plus précise. Ce n’était pas des loups normaux que l’on croisait dans la forêt et ce n’était pas non plus des genres de modificateurs. En réalité, je savais juste que ces empreintes bizarres appartenaient à un genre de loup. Lequel ? Je l’ignorais. Et c’est bien parce que je l’ignorais que je voulais suivre ces traces. J’avais fait choux blancs aujourd’hui. Mais curieusement, toutes ces empreintes venaient dans les alentours de Forks et se dispersaient plus loin, vers d’autres lieux.

    J’avais mené plusieurs enquête dans les environs et cela n’avaient rien donnée. Et je me voyais mal allait interroger des humains. Je voyais déjà mes questions : « Bonjour, auriez-vous aperçus dans le coin un loup de la taille d’un cheval par hasard ? » Les humains ne connaissaient rien et c’était bien mieux comme cela. Certains humains n’étaient pas faits pour connaitre l’existence de créatures fantastiques.

    Aujourd’hui, j’avais commencé mes recherches dans Forks, même et plus précisément dans le parc. Les loups, ou Enfants de la lune s’il s’agissait bien de cette espèce, adorait les enfants, et j’étais bien placé pour savoir ce genre de chose. Je m’étais mise un peu à l’écart du par cet m’étais adosser à un arbre. J’avais observé, mais personne sortais de l’ordinaire. Vers la fin de l’après-midi, j’étais allé au beau milieu du parc. Rien, aucune odeur suspecte, à part celle d’un vampire me semble-t-il. Cette nuit allait être la pleine lune, et j’avais bien l’intention de me préparer à cela. Je me téléporter jusqu’à chez moi, et commencer par prendre une bonne douche. Puis je m’habiller en fonction de ce que je risquais de trouver cette nuit. Un débardeur noir avec un jean noir contrastant parfaitement avec ma peau blanche commune à tous les vampires. Une veste noire et des bottes noires. A l’intérieur de ma veste j’y mis deux couteaux simples mais efficaces, de même que dans mes bottes. Je rajoutai un briquet dans ma veste. On ne savait jamais. Puis je me téléportais à nouveau dans le parc.

    De la j’y vais un vampire, qui avait la même odeur que tout à l’heure, s’occupait d’une fillette. Je sentis qu’il me repéra et me téléportais une fois de plus encore. Il se retourna et regarda la ou je m’étais trouver peu de temps avant, mais j’étais déjà derrière lui. Je trouvais que c’était un curieux personnage. Il se retourna et sembla surpris de me voir tandis que j’étais curieuse de rencontrer un vampire avec une telle couleur d’yeux. Un vampire aux yeux doré. Je n’avais presque jamais rencontré de vampire avec de tels yeux. Sauf une fois, mais Aro l’avait qualifié d’exception génétique. Mais ce n’est pas ce qui me rendait si curieuse chez ce vampire. A plusieurs reprises j’avais remarqué que ce vampire aux yeux jaunes avait tenté de me suivre. Autre point, il semblait que le sang ne lui faisait aucun effet. Comment pouvait-il travailler dans un hôpital sans perdre le contrôle ? D’autant plus qu’il était clair que ce vampire me voulait quelque chose. Aimablement, je lui demandais :


- Bonjour, Je peux peut-être faire quelque chose pour vous ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   Ven 10 Fév - 22:04

    Elle me considéra un instant. Le vent tordait ses longs cheveux châtains. Ses yeux étaient rouges. Elle était donc bien une vampire, je ne m'étais pas trompé.
    -Bonjour, Je peux peut-être faire quelque chose pour vous ?

    Sa voix était douce. Comment dire ? Il me semblait que je connaissais sa voix, même si je ne l'avais jamais entendue auparavant. Comme si aucune autre voix ne pouvait mieux s'assortir à ce visage.
    Je remarquais que dans la précipitation d'il y a un instant j'avais laissé tomber ma mallette sur le sol. Réflexe combatif. Elle contenait entre autre ma blouse de médecin et quelques dossiers. Je ramassais la mallette et pris un air avenant.

    -Bonjour. Il me semble vous avoir déjà vu près d'ici. Mais je peux me tromper
    , ajoutais-je avec un sourire.

    J'étais sûr pourtant que c'était bien la femme que j'avais vu à plusieurs reprises de loin, avec l'air tellement triste. Mais je ne voulais pas paraître mal poli non plus. Ou passer pour un voyeur pervers.

    Je me demandais d'ailleurs qui elle était. Son nom bien sur, mais pas seulement. Était-elle avec les Volturi ? Ou faisait-elle partie d'un clan à part entière ? Au fond les vampires sont comme les humains qu'ils méprisent tellement. Ils ont besoin de leurs semblables. Rares étaient ceux qui faisaient le choix de la solitude. Pour ma part je n'appartenais à aucun clan. D'une part à cause de mon régime alimentaire particulier qui ne faisait pas forcément l'unanimité et aussi parce que l'occasion ne s'était jamais présentée. Ah et aussi je crois bien que mon caractère à tendance à énerver les vampires sanguinaires qui aiment vraiment le sang humain.
    Je ne sais pas vraiment pourquoi. L'un d'eux m'a dit un jour que j'étais trop « humain » justement.

    J'allais tenter de relancer la conversation, pour une fois que j'avais la vampire en face je n'allais pas la laisser partir comme ça. Mais un couple passa dans l'allée. Entre nous deux. Le couple se tenait enlacés. Ils ne devaient pas avoir senti l'atmosphère bizarre. La jeune fille murmura quelque chose à l'oreille de son compagnon en riant tout bas. Ils marchaient lentement. Je souris discrètement en voyant la scène qu'offrait les deux tourteaux, bras dessus- bras dessous.

    Je croisais les doigts intérieurement pour que la vampire ne soit pas partie.
    Enfin le couple passa.

    Ouf. Elle était là. Elle n'avait pas bougé d'un cil.
    Le silence se prolongea encore quelques secondes après le passage du couple.
    J'haussais un sourcil interrogateur pour montrer à la vampire que, oui, j'attendais une réponse à ma question qui n'en était pas tout à fait une.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   Jeu 16 Fév - 17:06

    Je me tenais là, face à cet étrange vampire aux yeux dorés. Aro avait qualifiée Carlisle d’anomalie génétique, se pouvait-il que cette anomalie soit autant rependue ? Deux anomalies rencontrés en moins de 200 ans, voila qui je trouvais cela un peu trop courant pour une anomalie génétique. Dans sa précipitation de me voir, il avait fait tomber sa valise de médecin. Il devait surement avoir là-dedans plein de dossier médical de ses patients. Autre phénomène chez ce vampire inhabituel. Comment un vampire pouvait-il travaillé dans un hôpital ? Etait-il fou ? Obsédé par le sang ? Avait-il pour habitude de se nourrir des poches de sang ? Beaucoup de question me traversait l’esprit, beaucoup trop. Peut-être que mon côté curieuse n’arrangeait pas les choses non plus. Le jeune homme ramassa sa mallette et prit un air … avenant ?

    Courtois, il me salua avant de m’informer qu’il pensait m’avoir déjà vu dans les environs. Ce qui pouvait être plus que vrai. Etant donnée, que j’avais remarqué cet homme, ce vampire à l’anomalie génétique plusieurs fois, je m’étais questionnée à son sujet, et avait fini par fouiller, c’est comme cela que j’avais appris que ce jeune homme s’appelait Jonathan Cooper, que cela faisait peu de temps qu’il avait emménagé dans les environs, et qu’il travaillait à l’hôpital de Forks. Je pensai qu’il allait relancer la conversation quand il fut devancé par un jeune couple se tenant bras-dessus, bras dessous. Les voyants ainsi, je voyais la personne que j’aurai pu être sans tous les mensonges qui m’avaient accompagnée durant ma vie d’humaine. J’aurais peut-être pu avoir une vie simple, une vie à partager avec un conjoint qui partageait les mêmes sentiments que moi. Une vraie vie. Peut-être que je me bernais d’illusion, et envisageais un rêve trop beau pour être vrai, une vie à l’eau de rose. De toute manière, cela ne servait à rien, de me faire autant d’idée, cette chance d’avoir une vie pareille était passé depuis longtemps trop longtemps.

    Le couple partit tranquillement tandis que la femme gloussait comme une poule, lorsque je lui lançais un regard noir, son rire se volatilisa comme s’il n’avait jamais existait et le couple en question pressa le pas pour s’éloigner rapidement. Je reportai mon attention sur Jonathan qui avait un petit sourire coller aux lèvres. Je me demandais ce qu’il avait à sourire ainsi. Le silence se prolongea, je n’avais toujours pas répondu. Il haussa un sourcil pour bien me faire comprendre qu’il attendait une réponse. Un sourire fantôme passa sur mon visage.


    - Oui, vous m’avez vu souvent dans les parages Jonathan.

    Je le contournai et fit quelque pas pour m’éloigner de ce vampire. Je m’arrêtai et lui dit :

    - Vous en devriez pas trainer dans le coin, la nuit tombée, cela est trop dangereux, même pour un vampire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   Dim 19 Fév - 15:49

    L'esquisse d'un sourire se peint brièvement sur son visage avant de disparaître. Décidément, elle était fuyante cette femme. Tout en parlant d'ailleurs, elle commença à me contourner pour s'en aller :

    -Oui, vous m’avez vu souvent dans les parages Jonathan. Vous en devriez pas traîner dans le coin, la nuit tombée, cela est trop dangereux, même pour un vampire.

    Comment connaissait-elle mon nom ? Sur mon visage une succession d'expressions défila. Au rythme rapide de mes pensées. Et sans que je m'en rende compte. C'était comme ça, tout se lisait sur mon visage.

    Sous la surprise, mes yeux s'agrandirent en deux billes dorées. Puis s'étrécirent aussitôt, méfiants. Une idée me vint alors à l'esprit : peut être que je l’intéressais un tant soit peu ? De la même manière que moi, elle m'intriguait. A cette pensée, mes yeux se mirent à pétiller comme du champagne. Et se plissèrent pour la deuxième fois, soupçonneux. C'était un peu gros tout ça. Et ça puait le piège. Le danger dont elle parlait venait peut être d'elle même. Pourtant, je ne ressentais aucune odeur suspecte dans les environs. Il n'y avait que deux vampires dans le secteur. Elle et moi.
    Ce ne serait donc pas une attaque en bande contre moi au moins.

    Dans le doute, j'adoptais une expression neutre.
    -Je ne crois pas m'être présenté pourtant. Alors comment connaissez vous mon prénom ? Est-ce une menace ? Ajoutais-je en référence à sa dernière phrase.

    Elle trafiquait peut être quelque chose dans le secteur, quelque chose qu'elle ne voulait pas que je sache ? Après tout, j'étais nouveau dans la région. Il devait avoir des choses que je ne savais pas.

    Elle avait l'air plongée dans un stupeur totale. Bon, mauvaise pioche apparemment. A moins que cette vampire soit une actrice très douée. J’abandonnais ma théorie d'attaques nocturnes de vampires en bandes. En restant sur mes gardes toutefois. Mais de quoi parlait-elle en ce cas ?

    A ce moment, je me rendis compte que la nuit était tombée depuis quelques temps déjà.
    La lune déchira les nuages du ciel, illuminant le parc de sa lumière d'argent. Je levais les yeux vers elle pour la voir émerger des nuages noirs. Et là, je compris.
    Mes yeux s'arrondirent une nouvelle fois.

    - A moins que vous ne parliez des loups ?


    Elle n'eut pas besoin de me répondre. Je su à son regard qu'elle aussi l'avait sentie. L'odeur de loup.
    Je posais ma mallette sur le sol. J'étais prêt.
    Tout d'abord, je ne pouvais que le sentir. Puis bientôt j'entendis le bruit doux de ses pattes sur le sol. Il était seul. Le son feutré de ses pas devenait de plus en plus audible. Et puis, d'un coup, plus rien. Le silence. Je me figeais. Cela ne me disait rien qui vaille. Il était tout proche, je le sentais.

    Je vrillais mon regard d'or dans les yeux écarlates de la vampire. Pourquoi ? Je ne sais pas. L'attente peut être. Quelques minutes passèrent lentement. Je me doutais que le loup prenait un malin plaisir à nous faire languir de la sorte. Et puis, à gauche, les buissons explosèrent.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   Dim 19 Fév - 16:32

Après un cout instant où Jonathan devait réfléchir à ce que je venais de lui dire, il retrouva la parole, pour me demander comment je connaissais son prénom et me demanda si c’était une menace. Je ne percutais pas immédiatement, concentré sur les bruits de pas au loin que je venais d’entendre au loin. N’étant pas des pas de loup, je me revins sur ce qu’il venait de me dire. Je me retournai vers Jonathan, histoire d’être sur qu’il ne me fasse pas une blague. Devant le visage neutre qu’il m’offrait j’en conclus que non, alors se fut plus fort que moi, j’explosai de rire. Mais ce fut de courte durée, je me replongeais aussitôt dans mon sérieux, les bruits de pas que j’avais entendu plus tôt furent tout à coups précipités, la personne courrait, elle courrait pour échapper à quelque chose un loup surement, mais il était bien trop tard pour que j’intervienne. D’autant plus qu’il y avait bien mieux à faire à cet endroit la.

Jonathan leva les yeux vers le ciel et remarqua la pleine lune. Presque aussitôt, il me demanda si je parlais des loups. D’un signe de tête je répondis par l’affirmatif. Oui des loups. C’était à cause d’eux si j’étais devenu celle que j’étais, et c’était à cause d’eux que ma vie n’avait plus aucun sens à part les traqués le restant de mon éternité. Je n’eus pas l’occasion d’en dire plus à Jonathan. L’odeur infecte et puante d’un chien mouillé malodorant infecta mes narines. Celle d’un loup. Ou plutôt d’un lycan. Ce n’était pas un modificateur, mais ce n’était pas non plus des Enfants de la lune que je méprisais tant. C’était une espèce rare, un loup capable de se transformer à leur guise, mais ayant un venin mortel et contagieux. Alors c’était donc sa, l’espèce de loup que j’avais eu du mal à identifier.

Le médecin posa sa valise au sol. Je levai un sourcil interrogateur, avait-il vraiment l’intention de se battre ? Si tel était le cas, il ne m’avait pas pris au sérieux. J’avais bien l’intention de le téléporter à l’hôpital, la ou il ne courait aucun risque, mais je me ravisai. Après tout, c’était son choix. Le bruit de leurs lourdes pattes résonnèrent tout près. Il était seul. Voila qui était … rare et commun à la fois. Tant mieux, j’en aurai plus vite finis avec lui.

Et puis … plus rien. Le silence total. Un silence de mort. Je soulevai un sourcil et un sourire sarcastique se peignit discrètement sur mon visage, à peine visible. Pauvre loup qui croyait pouvoir me surprendre. Je sentis le regard d’ambre de Jonathan posait sur moi. Je braquai mon regard dans le sien. Il y aurait pu avoir un arbre à la place, cela aurait été pareil. Je me figeai, à en devenir une statue. Une statue immobile, que même le loup aurait pu s’y tromper. On patienta quelques minutes et le buisson à côté de Jonathan explosa. Je fus plus rapide que le médecin. J’avais l’avantage d’en connaitre un rayon sur le sujet pour l’avoir pratiqué pendant environ deux millénaires. D’autant plus que le médecin n’avait pas mon don.

Je me téléportais aussitôt devant Jonathan, que je repoussais aussi facilement que si cela avait été un humain, a la différence près qu’il réussit à se rattraper et finit par être assis sur le banc a quelque mètre de la. Vitesse vampirique oblige, je me retournai alors que le loup était toujours dans son élan pour sauter à la gorge de Jonathan qui s’était trouvée la quelques minutes plus tôt, et lui mit un bon coup de poing qui le fit gémir et propulsé dans les buissons, qui s’écrasèrent. Le lycan se remit immédiatement sur ses pattes et gronda, le message était clair : écartes toi de mon chemin, tu n’es pas le vampire que j’ai choisis. Un sourire narquois se peignit sur mon visage, ce qui énerva le loup, et comme on pouvait s’y attendre se jeta sur moi cette fois-ci. Je sentis Jonathan, tout près de moi, derrière. En un simple clin d’œil de ma part, la tête du loup fut séparée de son corps. Je sortis un briquet de ma poche et me retournai vers Jonathan qui avait un regard ébahi. Je ne sus dire si son expression était pour le dégout ou par la surprise. Brisant le silence, je lui tendis le briquet :


- Je te laisse terminer ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   Sam 25 Fév - 15:51

    La vampire réagit avec la rapidité que seule confère l'habitude. Elle apparut devant moi avant que je ne puisse faire quoi que soit et me repoussa vers l'arrière. Si j'avais été un humain je me serais peut être brisé le cou. Mais je n'étais plus humain. Je finis donc, après un subtile enchaînement de pirouettes approximatives, à me retrouver assis sur un banc au lieu d'attérir par terre avec l'élégance d'un sac de patates.
    Les crocs du loup déchirèrent dans le vide pile à l'endroit où je me tenais avant que la vampire ne me pousse. Elle lui envoya un coup de poing magistral qui le fit s'écraser dans des buissons un peu plus loin. La bête se remit debout en un clin d’œil. Il gronda de mécontentement. Et vrilla son regard dans le mien. C'était moi qu'il voulait de toute évidence. Je me rapprochais, prêt à en découdre.
    Cependant, la vampire dut faire quelque chose qui énerva le loup car il se jeta sur elle avec fureur.

    L'affrontement ne dura qu'une fraction de secondes. La vampire disparue et revint. La tête du loup tomba sur le sol en un bruit mat. Tranchée bien nette. J'en étais presque bouche bée. Elle se tourna vers moi et me montra le briquet qu'elle tenait dans sa main :

    -Je te laisse terminer ?


    Elle voulait le faire flamber ? Elle voulait que je le fasse flamber ? D’accord il avait voulu nous tuer mais.... non. Hors de question que je fasse ça. Le regard plein de stupeur et de dégoût je refusais l'offre. Je n'étais pas un tueur sadique. Et ce n'étais pas aujourd'hui que j’allais commencer.

    -Non. Si tu as envie de le faire, fais le. Mais pas moi.


    Elle haussa les épaules et jeta le briquet sur le cadavre. Je regardais les flammes courir sur la fourrure noire. J'observais le loup quelques instants, avant qu'il ne se transforme en colonne de feu. Mon regard calculateur et clinique de médecin remarqua que ce n'était pas un loup comme les autres. Quelques petits détails insignifiants qui faisaient toute la différence. L'odeur de la chair brûlée se répandit rapidement dans l'air, rendue encore plus infecte par la puanteur naturelle du loup. Puanteur multipliée par dix à cause de la combustion.
    Beurk. Je plissais le nez. C'était vraiment immonde.

    Je jetais un coup d’œil au visage de la vampire à côté de moi. Son visage n'exprimait rien. Le vide dans ses yeux sanglants étaient un peu effrayant. Elle devait avoir l'habitude de faire ça. Je finis par briser le silence dérangeant.

    -Ce n'est pas un loup comme ceux que je connais.


    Ce n'était pas une question, une simple affirmation prononcée sur un ton neutre. Mais je ne pouvais pas encore dissimuler le dégoût et la désapprobation sur mon visage.
    Elle n'eut pas le temps de répondre. On entendait dans le lointain un bruit de cavalcade. Des loups. Et nombreux. Ils venaient à cause de leur camarade mort sans aucun doute.

    Je me tourna vers la vampire de glace et saisit son poignet dans l'intention de nous faire décoller tout les deux. Mais à peine avais-je touché sa peau, qu'une sensation bizarre et un un peu désagréable me pris au creux du ventre. Tout était flou autour de moi, même pour mes yeux de vampire.

    Quand la sensation s’arrêta -si vite que je doutais l'avoir ressentie- nous étions.... ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   Ven 16 Mar - 19:17

    Le vampire refusa poliment mon offre, il n’avait pas pour habitude de tuer, certainement. Je haussai les épaules avec indifférence, et balançait le briquet sur le corps du loup avec la plus grande indifférence. Un autre de ces sales bêtes morte, une autre bonne chose de faite. Ma vie ne se résumait plus qu’à sa. Après 2000 d’existence, je n’étais bonne qu’à traquais sans relâche le moindre de ces cabots, je n’avais plus rien à faire sur cette terre. Mon regard n’exprimait rien et pour cause, je ne ressentais rien vis-à-vis de ces bêtes, ces sales chiens n’avaient absolument rien ressentis lorsqu’ils avaient détruit ma vie, mon existence, ma raison qui m’aurait poussé à rester sur cette terre par pur plaisir. Ma vie, même humaine, n’avait été que mensonge, trahison et désespoir.

    Jonathan me sortis de mon cauchemar sur terre en me disant que ce n’était pas un loup comme ceux qu’il connaissait. Un vague sourire rapide et bref se peignit sur mon visage, bien évidemment qu’il ne connaissait pas ce genre de loup, peu de vampire avait survécu à la guerre pour connaitre ce genre de loup, même s’ils n’avaient rien avoir avec les véritables loups-garous. Bien que je mourrais d’envie de lui répondre sur son affirmation, je n’en eus pas l’occasion car au loin, déjà, on entendait le hurlement de plusieurs loups regrettant surement leur « ami ». Bien que je n’avais qu’une envie, me jetais dans l’assaut que m’offrais cette bande de chiens, je devais d’abord penser à Jonathan, c’était après lui qu’ils en avaient pour une raison quelconque.

    Jonathan me saisit par le poignet, bien, au moins il avait compris le danger et savait que nous devions déguerpir, du moins, il devait partir. Alors qu’il m’avait saisi par le poignet, moi-même de mon autre main, je le pris par le poignet, histoire qu’il ne me lâche pas durant le « voyage ». Aussitôt, je me téléportais jusqu’à chez moi dans cette maison abandonné d’un siècle que j’avais rapidement retapé la semaine dernière. Enfin par retapé, j’entends par la que je l’avais seulement enlevé la poussière et avait modernisé un peu plus les pièces. Arraché l’ancien téléphone avec l’écouteur et le haut parleur en deux morceaux pour le remplacer par un téléphone sans fil. Je n’avais pas vraiment touché à la tapisserie, et sa se voyait, la tapisserie que l’on devinait couleur pêche dans ces bons jour était maintenant d’un jaune douteux. Beaucoup de chose devait être changé, et ne sachant pas si j’allais rester dans les parages pendant longtemps je ne m’étais pas trop foulé. En somme, ce vieux manoir de Seattle était un contraste à lui tout seul. Autant que le dehors était harmonieux, les briques derniers cris, le jardin parfaitement tondu, à l’intérieur, c’était … bizarre. Les meubles et différents gadget dernier cri comme une télé 3D se départait de la tapisserie douteuse. Oui les meubles étaient beaux, chers, chaleureux et accueillant tandis que côté tapisserie, et moquette ce n’était pas trop sa.

    Le jeune vampire était encore un peu sous le choc de la téléportation. Je le fis asseoir sur l’un des fauteuils en cuir près de la cheminée. Je le regardais attendant une réaction de sa part ce qu’il ne fit pas. Je décidais de le laisser seul un instant le temps de monter et de me changer, de toute manière les loups ne risquait pas de le trouver ici. Lorsque je descendais à nouveau, changer, sans aucune odeur de loup sur moi, je retrouvais le docteur dans le salon, debout à observer divers objets que j’avais posé sur le rebord de la cheminée ainsi que ma tapisserie datant du siècle passé. Autre sourire de passage rapide sur mon visage :


- Désolé, la tapisserie date du siècle dernier, je ne l’ai pas encore retapé. Et c’est loups que tu as vu, c’est normal que tu ne les connaisses pas. Je pense devinais juste si je te dis que tu as plus l’habitude de rencontrer des modificateurs du genre de La Push ? Cela sont plus des genres de lycans, mais pour autant de vrais Enfants de la Lune.

    Je ne lui laissai pas le temps de répondre et allai dans la cuisine à vitesse vampirique et revins avec deux verres de sang d’humain pioché à la banque de sang de la ville. Je lui tendis un verre, mais fus surprise qu’il recule. J’haussai un sourcil et posai son verre sur la table basse, lui indiquant ainsi que s’il voulait le boire, qu’il pouvait se servir, que c’était la pour sa. Je m’assis dans un des fauteuils en cuir, en face de lui sirotais peu et repris :


- Qu’est-ce qu’ils te veulent ? Pourquoi les intéresses-tu autant ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   Mar 10 Avr - 22:26

    Ma vision se stabilisa plus ou moins. Nous étions dans une sorte de manoir apparemment. A en juger par la taille.
    Il n'avait pas était habité depuis longtemps vu l'odeur de renfermé. Dès que je voulus bouger, ma vision se mit a onduler sur les bords. Oula. Je cessais toute tentative de mouvement. La vampire s'en aperçut, elle me fit asseoir sur un fauteuil. Elle partie un instant, se changer j'imagine.
    Je me risquais à bouger. Tout était rentré dans l'ordre. Je me levais donc, et m’intéressais à la décoration pour le moins...particulière. Les meubles étaient neufs et je remarquais un écran 3D ainsi qu'un téléphone sans fil. La tapisserie par contre devait bien avoir l'âge de la bâtisse. Elle était d'un jaune délavé douteux. Et la moquette n'en parlons même pas.
    La cohabitation de ces antiquités avec ces gadgets contemporains donnait à la maison une allure déconcertante. Comme si quelqu'un s'était amusé à retaper la maison mais s'était brusquement arrêté avant d'avoir finit.

    Je me tournais vers la tapisserie qui faisait bien son âge. Je l'effleurais. Elle était rugueuse, délavée et vieillie. Elle devait avoir été couleur pêche autrefois mais aujourd'hui elle était d'un jaune fané. Vaguement vieux jaune d’œuf en fait.
    Je me postais ensuite devant la cheminée pour observer les babioles posées dessus. Il y avait un objet particulier. Un petit bloc de verre en forme de goutte d'eau avec une rose en son centre. Une vraie rose rouge emprisonnée dans le verre et environnée de bulles d'air. Je restais un instant figé devant la beauté de cet objet insolite. La lumière jouait avec les déformations du verre et avec la couleur de la rose. Le tout brillait doucement en projetant sur le mur derrière une multitude de reflets argents et rubis, aussi mouvants que de l'eau. Une véritable merveille de délicatesse.
    Je n'osais poser mes doigts sur le verre lisse, même si j'en mourrais d'envie, de peur de la casser.
    J'aurais pu rester là, figé, à la contempler longtemps.

    La vampire prit la parole dans mon dos. Tout absorbé dans ma contemplation je n'avais pas prêter attention à sa présence. Était-elle revenue depuis longtemps ?

    -Désolé, la tapisserie date du siècle dernier, je ne l’ai pas encore retapé. Et ces loups que tu as vu, c’est normal que tu ne les connaisses pas. Je pense deviner juste si je te dis que tu as plus l’habitude de rencontrer des modificateurs du genre de La Push ? Cela sont plus des genres de lycans, mais pour autant de vrais Enfants de la Lune.

    Sans me laisser le temps de dire quoi que ce soit elle était déjà partie puis revenue avec deux verres de sang humain à la main. Elle m'en tendit un. Je refusais en reculant de quelques pas. L'odeur infernale qui s'échappait de ce verre ne m'aurait pas. Odeur à la fois tentation et dégoût.. Comme toujours depuis longtemps, c'est le dégoût qui gagna. Le dégoût de moi même, de l'image que ce sang me renvoyais.

    Finalement, elle posa le verre sur la table, s'assit et bu quelques gorgées avant de reprendre et de me demander pourquoi je les intéressais tellement.
    Je m'étais déjà posé la question tout à l'heure en voyant le loup s'acharner pour moi. Je réfléchis. Un souvenir récent me revient en mémoire. Il datait de la semaine dernière.

    J'avais trouvé un homme blessé très gravement. Enfin, un loup mais sous sa forme humaine. Malgré son odeur naturelle infecte je l'avais transporté avec moi pendant qu'il était inconscient. Je ne pouvais pas le laisser comme ça dans un lieu public. Je l'avais ramené sans effort dans mon cabinet de médecin. Mais quand il s'est réveillé, presque guéri grâce à sa condition lupine, il avait paniqué en me voyant. Croyant que j'étais son ennemi il m’avait attaqué avec l'intention évidente de me faire la peau. N’ayant pas le choix je me défendis avec le scalpel qui se trouvait dans la poche arrière de mon jean. Je découpais la bête en rondelles avec la dextérité froide et diaboliquement précise d'un médecin psychopathe. J'avais fortement espéré qu'aucun patient ne se trouvait dans la salle d'attente à ce moment là.
    Je m'étais débarrassé du corps (enfin de ce qu'il en restait) mais j'avais appris par la suite que c'était un alpha.

    Ce devais être à cause de ça la scène de tout à l’heure. Je soupirais. Les autres vampires avaient raison de dire que ma gentillesse me perdrait un jour.
    Un sourire étira mas lèvres quand je repensais à ma « chorégraphie du scalpel ». Vu de l’extérieur la scène devait être assez improbable. Un vampires volant armé d'un mini couteau contre un loup géant dans un cabinet médical.

    -J'ai eu quelques ennuis avec un alpha récemment. Je n'ai pas eu le choix et j'ai du régler les choses de manière définitive. Pour illustrer mon propos, je sortis de ma poche arrière de jean le fameux scalpel. Je l'avais toujours sur moi, allait savoir pourquoi, moi même je ne le savais pas très bien.
    J'imagine que ce devait être l'alpha de ce loup de tout à l'heure. Sinon à part ça je ne vois pas pourquoi.... Ou peut être qu'ils n’aiment vraiment pas la couleur de mes yeux ? Ce ne seraient pas les premiers.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   Dim 3 Juin - 22:18

    Il me répondit à ma question. Il y a quelques temps déjà, le drôle de vampire aux yeux jaunes avait eu un petit souci avec ce qui semblait un alpha. Il précisa qu’il n’avait pas eu le choix et qu’il avait du en terminer définitivement avec lui. J’haussai un sourcil surprise. Dans sa voix on entendait le regret. Quel regret pouvait-on avoir à tuer un loup ? Peut-être que d’un point de vue extérieur et selon les expériences de la vie, peut être et je dis bien peut-être pouvait-on ne serait-ce qu’un tout petit peu exprimer du regret … non même comme sa je ne pouvais comprendre le regret qu’avait ce vampire. Il sortit un scalpel de médecin pour appuyer ses dires. J’émis un rire bref. Le voir comme sa, dans ce petit manoir assis sur un fauteuil en cuir avec costar cravate et ce scalpel a la main était le parfait profil du médecin psychopathe fou. Il continua en disant que le loup de tout à l’heure devait être le sous fifre de l’alpha sinon a part sa il n’avait aucune idée.

    Il me répondit aussi que c’était peut être parce qu’il n’aimait pas vraiment la couleur de ses yeux. Ah la couleur de ses yeux ! Moi-même au bout de 2000 ans d’existence je n’en avais jamais entendu parler. Je me permis de lui poser d’autre question :


- Sa vous arrive souvent de sauver des chiens errants ?

    C’était plus une question théorique qu’autre chose.


- J’avoue que moi-même après 2 000ans d’existence je n’ai jamais rencontré quelqu’un ayant les yeux comme vous. A quoi est-ce du ? Vous êtes atteint d’une maladie vampirique ? Etes vous tellement âgées que vos yeux ce sont éclaircie ?

    Dans mes propositions je me hasardai complètement au sujet de ses yeux. J’étais très curieuse étant donné que Aro ne m’avait jusque la donné que des réponses flous.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   Dim 17 Juin - 20:53

    La vampire parut intriguée par ma réponse. Elle me demanda d'abord s'il m'arrivait souvent de sauver des « chiens errants ». Je m’apprêtais à répliquer que ce n'était pas particulièrement dans mes habitudes de sauver des loups mais que j'aidais volontiers toutes personnes qui avaient besoin d'aide. Que ce soit des « chiens errants » ou autre chose. Mais je n'eus pas le temps de formuler tout ceci à voix haute qu'elle enchaînait sur une autre question. C'était peut être mieux en fait, elle aurait sans doute trouvé ça très bizarre et me prendrait pour un fou, comme la majorité des vampires à qui j'en avais parlé.
    Elle posa sur la table le sujet inévitable : mes yeux dorés.

    - J’avoue que moi-même après 2 000ans d’existence je n’ai jamais rencontré quelqu’un ayant les yeux comme vous. A quoi est-ce du ? Vous êtes atteint d’une maladie vampirique ? Etes vous tellement âgées que vos yeux ce sont éclaircie ?

    J’eus un petit sourire en coin devant ces hypothèses qui étaient tellement loin de la vérité. Et j'appris aussi qu'elle avait 2000 ans au passage, autant dire que je faisais pâle figure avec mes 370 ans....

    - Ce n'est pas très surprenant, nous sommes très peu à avoir cette...particularité. Non non pas de panique aucune maladie là dessous, et de toute façon les vampires ne peuvent pas tomber malades.
    Avez vous rencontrer la « famille italienne » ?
    Je demandais ça sur un ton qui disait bien tout ce que je pensais des Volturis. Si oui, vous avez pu constater que le petit chnoque en tenue de momie avariée....mmmrrr pardon Aro -Oui ce charmant sobriquet m'avais échappé - est très vieux mais que ses yeux sont toujours bien rouges même si par ailleurs il ne ressemble plus à grand chose.
    En fait la couleur dorée est dû à mon régime alimentaire, je ne bois que du sang animal.


    Et voilà bing bing bing. Je venais probablement d'être nommé officiellement « taré » dans sa tête. Félicitations mon cher Jo on ne change pas une habitude qui gagne !

    Je me raclais la gorge, vaguement gêné, en une attitude typiquement humaine mais plus forte que moi. Une pensée me vient soudain en tête. Une pensée dangereuse. Je plissais les yeux.
    Je ne connaissais pas son nom. Elle était peut être de mèche avec le vicieux fossile. Enfin, au pire Aro ne me portait pas déjà dans son cœur avant -et ce n'est rien de le dire- alors un peu plus un peu moins …. Mais il avait déjà zigouillé des membres de sa propre famille pour beaucoup moins que ça cependant. Trop tard de toute façon. J'essayais néanmoins d'avoir un sourire cordiale quand je lui demandais.

    - Mais une information m'échappe....quel est votre nom ? Je suis désolé par ce manque flagrant de politesse mais j'avoue avoir complètement oublié de vous demandez avant.

    J'étais un peu tendu. Si elle disait « Volturi » je n'aurais plus qu'à émigrer ailleurs dans la seconde. Car évidement je n'étais pas du genre à la tuer sur place pour si peu, je n'étais un Volturi moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   Lun 18 Juin - 19:24

    Entendant mes suppositions douteuses sur l’origine de ses yeux dorés, il eut un bref sourire en coin qui me fit dire que j’étais loin de la vérité. Ouai bon je sais … je n’avais rien trouvé de mieux que ces petites betises. Il m’apprit que les vampires aux yeux dorés étaient très rares. Ça c’était sur, je pouvais dire qu’après quelques deux milles ans d’existences, j’avais rencontré beaucoup de monde de toute sorte d’espèce : humains, loups-garous, modificateurs, enfants de la lune, vampire, hybride même si jusqu’à présent j’en avais rencontré qu’une seule. Mise à part Carlisle qu’Aro avait qualifié d’anomalie génétique, je n’en avais jamais rencontré d’autres.

    Jonathan enchaina en me disant qu’il n’y avait pas de panique à avoir que les vampires ne pouvaient pas tomber malade, ce n’était pas tout à fait vrai. Enfin, disons juste que les vampires ne pouvaient pas tomber malade s’ils faisaient en sorte de vouloir vivre. Une autre longue histoire que j’avais eu l’occasion d’assister, il y a déjà quelques temps. Mais d’une part c’était il y a longtemps, d’autre part cela n’avait aucun rapport avec le p’tit gars assis en face de moi.

    Le jeune homme me demanda si je connaissais la famille italienne, sous-entendant les Volturis. J’eus un rire bref. Bien évidemment que je les connaissais, j’en avais fait partit, chose que le vampire ignorait. Son ton indiquait clairement qu’ils ne les aimaient pas. Jonathan qualifia Aro de petit chnoque en tenue de momie avarié … heureusement pour lui qu’Aro était loin d’ici, je ne suis pas sur qu’il aurait aimé. Je fronçais les sourcils me rappelant sa tenue, et j’eus une petite moue approbatrice mais que jamais je n’aurais osé dire à voix haute. Oui Aro était très vieux. Je n’étais même pas sur que j’avais le quart de son âge … quoique peut-être que si … Non, bien réfléchi j’avais peut être le quart de son âge mais de justesse. Oui ses yeux étaient toujours rouges sang, quoique que légèrement plus pales que les miennes.

    Il finit par me révéler que ces yeux jaunes étaient dû à son régime alimentaire : du sang animal. Je levai un sourcil interrogateur et finit par plisser le nez, me demandant si le sang animal pouvait vraiment être bon.

    Alors que je regardais et comprenais pourquoi il n’avait toujours pas touché son verre de sang humain, Jonathan finit par se racler la gorge visiblement légèrement gênée par cette révélation. Je reportais mon attention sur le jeune homme alors qu’il plissait les yeux : je ne vois pas pourquoi ce geste, ce n’étais en aucun cas mon problème qu’il se nourrisse de sang animal. Il faisait ce qu’il voulait. Il finit par me demander avec un léger sourire forcé mon nom :


- Sarah.

    Je reportais mon attention sur le verre de sang, et me raclai la gorge moi aussi légèrement gênée par le manque de politesse dont j’allais faire preuve :


- Sa ne vous dérange donc pas trop si je bois aussi votre verre ? Le sang humain des morts n’est pas très nourrissant.

    Il fit la même tête que j’avais fait quelques instants plus tôt : il plissa le nez.


- Euh Stevens … anciennement Volturis. J’ai quitté le petit chnoque en tenue de momie avarié il y a quelques années déjà. Vous ne les aimez pas … au fait c’est bon sinon le sang animal ? J’émis un petit rire bref : Désolé je rechange de sujet, comment vous pouvez suivre quelqu’un sans connaitre son nom ?

    Une fois encore j’émis un rire bref.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   Lun 13 Aoû - 16:20

Voilà voilà. J’attendais donc la réponse à 100 000 dollars et j’eus juste droit à ......Sarah.
Mais je voulais le nom moi ! Le nom ! Alors que je me demandais comment repartir à la charge sans paraitre impoli -c'est finir démembré par Aro ne fais pas partit de mes projets, voyez vous- elle reporta son attention sur mon verre de sang toujours intact.

- Sa ne vous dérange donc pas trop si je bois aussi votre verre ? Le sang humain des morts n’est pas très nourrissant.

Beuuurk. Je plissais le nez de dégout. Et puis elle avait cette lueur gourmande dans les yeux proprement malsaine à mon avis. Mais bon, je ne jugeais personne.

Sans me laisser le temps de répondre elle enchaina avec d'autre questions sans même que je n'ai répondu à la première. -Euh Stevens … anciennement Volturis. J’ai quitté le petit chnoque en tenue de momie avarié il y a quelques années déjà. Vous ne les aimez pas … au fait c’est bon sinon le sang animal ? Désolé je rechange de sujet, comment vous pouvez suivre quelqu’un sans connaitre son nom ?

Si je me tendis brusquement au nom Volturi, je me sentis plus apaisé quand elle dit qu'elle les avait quitté. J'esperais que c'était vrai. Je la croyais, j'étais comme ça. Sarah Stevens donc. Oui c'était mieux que Sarah Volturi. Bien mieux.
Je grimaçais.
-Non je ne les aime pas, non. Et le sang animal n'est pas très agréable en fait mais il faut ce qu'il faut, dis-je en haussant les épaules. Et puis, on s'habitue. Tenez, votre verre.

Je lui tendis le dit verre du bout des doigts comme on touche une chose profondément repoussante, toujours ce même dégout peint sur le visage. Elle saisit l'objet à pleines mains et presque inconsciemment, fit tournoyer le liquide dans le ballon du verre pour mieux en sentir le parfum.
Elle avalais lentement le sang, par petites gorgées.

Je le regardais faire avec une profonde tristesse, songeant à la personne qui autrefois avait ce sang dans les veines et qui maintenant avait rejoint le néant, comme tant d'autres avant elle. Une personne innocente. Qui n'avait rien demandé et surtout pas de finir ses jours sous les crocs d'une machine à tuer. Elle pouvait être n'importe qui, une petite fille comme celle que j'avais croisée, une femme, un adolescent, un père, une mère. Un bébé. Je frissonnais. Pas de froid évidement. Les Volturis adoraient le sang des enfants et des femmes enceintes car plus riche que les autres. Spectacle ignoble qu'Aro s'était d'ailleurs fait un plaisir de me montrer ( enfin montrer, il m'avait immobilisé et forcé à regarder) pour me convaincre de les rejoindre et d'abandonner mes "pratiques contre nature". Puis il me les avaient montré simplement par dépit, sachant que cela me répugnait au plus au point.
J'entendais encore leurs hurlements qui résonnaient dans les souterrains.
Personne ne méritait de finir ses jours saigné à blanc par un monstre, même le plus affreux des criminels.

Sarah dut s'apercevoir que j'étais parti ailleurs car elle reposa sa dernière question.
Je m'extirpais de mes pensées.

- Vous ne l'auriez pas fait vous ? A en jugez par son regard exorbité , apparemment non. Je vous ai déjà vu quelques fois je crois et vous n'avez pas l'air particulièrement mauvaise...pour une vampire. Et puis vous connaissiez mon nom. D'ailleurs comment le connaissez vous ?
Sarah me regardait comme si je venais tout droit d'une autre planète. Je haussais un sourcil ? Quoi ? Mon raisonnement est tout à fait normal. Enfin, normal pour moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   Dim 26 Aoû - 21:25

    Il m’apprit que le sang animal n’étais pas spécialement mauvais juste ce qu’il fallait aux vampires pour survivre. Il me tandis mon verre comme s’il me donnait une couche-culotte particulièrement nauséabonde. Je fis tournoyer le verre pour savoir à qui le sang avait appartenu : une femme, la trentaine atteinte d’un cancer. Bref pas géniale, mais bon quand on se nourrit de sang de mort sa ne peu qu’être pas génial. Je bus petite gorgée par petite gorgée, le sang n’était pas géniale, pas géniale du tout.


- Cancer, dis-je tout haut en pensant à la personne morte qui était dans mon verre à présent. A vrai dire je parlais sans trop m’en rendre compte.

    Voyant qu’il était partit dans de profonde pensée je lui reposais ma dernière question à savoir comment pouvait-il suivre quelqu’un sans connaitre la personne ? C’était ce que je comprenais le moins. Quant on suit une personne il faut un minimum d’information, sinon sa revenait à chercher quelqu’un sans connaitre son nom, ni son visage, bref à chercher un fantôme. Il me demanda si je n’aurais pas fait la même chose à sa place, j’ouvrai les yeux comme des soucoupes pour lui signifiait qu’après 2 000 ans d’existence on a un minimum de savoir-faire lorsqu’on suit une personne. Il me confia qu’il m’avait vu quelques fois et que je n’avais pas l’air méchante pour une vampire. Devais-je comprendre qu’il avait l’habitude de rencontrer des vampires … méchants ? Je fronçais les sourcils en pensant à la signification du mot méchants que pouvais avoir le bon docteur sauveur de chien errants. Puis il me demanda comme je connaissais son nom. La c’était sur, ce vampire sauveur de chien était bien trop gentil et naïf pour venir de cette planète.

    Je souris en levant les yeux ciels et je lui répondis :


- Vous me suiviez, et je ne savais qui vous étiez ni ce que vous me voulez, alors j’ai fais quelques petites recherches pour savoir quel genre de vampire que vous étiez. J’ai divers ami au sein de l’hôpital dans lequel vous travaillez et chez les flics, c’est comme sa que j’ai obtenu quelques renseignements. Et quant on suit quelqu’un on essaye de savoir un maximum d’information.

    Je posai mon verre de sang pas encore terminée le regarder tout en ayant toujours aussi soif mais d’une flemme incroyable quand à reboire le sang de quelqu’un sui sentait la mort bien avant l’acte lui-même.


- Et si vous me montrez comment on se nourrit d’animaux ? Genre quel animal on peut se nourrir. Je préviens que je ne boirais ni chien, ni chat, ni quelconque autre animal domestique.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   Lun 15 Oct - 0:14

    Elle soupira d'une manière que je ne saurais interpréter. Exaspération peut être ? Ou renoncement ?
    Elle m'apprit qu'elle avait trouvé mon nom grâce à des contacts dans la police et dans l’hôpital pour s'assurer que je n'étais pas un danger à son encontre.
    Je vois.
    J’observais un étrange manège tandis qu'elle parlait. Elle tripotait son verre. Les humains ont une expression pour cela. Ils disent "chipoter dans son assiette". Et c'est exactement ce qu'elle fait. Elle chipote dans son verre pour ainsi dire. Comme les enfants qui font des caprices ou qui n'ont pas faim.
    Finalement elle pose son verre a demi entamé sur la table avec un mélange d'envie et de dégout. Sauf que le dégout est plus fort que la faim cette fois.
    Je renifle un peu l'odeur du sang, pour voir ce qu'il cloche.
    Ah oui. Du sang déjà mort. Enfin c'est tout comme. Mort vivant.
    Je comprends la réaction de Sarah.

    - Et si vous me montrez comment on se nourrit d’animaux ? Genre quel animal on peut se nourrir. Je préviens que je ne boirais ni chien, ni chat, ni quelconque autre animal domestique.


    Ah, ce n'est as tous les jours qu'un vampire accepte de se prêter à l'expérience. C'est Noël ma parole. Je m'attend déjà à la venue du père noël version rennes, lutins et tout le tintouin.
    Je me lève et pose une main sur le bras de la jeune femme qui ne comprend pas trop ce que je fais.
    Je hausse un sourcil, avec un fin sourire, les yeux pétillants comme du champagne.
    - Si vous préférez les poules ou les hamsters à votre guise. Direction l'animalerie !

    Elle tourne vers moi, comme au ralenti. Les yeux exorbités.
    -Il y a les canaris et les perroquets autrement. Vous aimez les volatiles ? Et j'ai aussi entendu dire qu'ils avaient quelques lapins et écureuils très appétissants.
    Elle roule des yeux maintenant. Ah elle a compris que je me payais sa tête.
    Je lui offre la figure de l'innocence même et de la vertu incarnée en disant :
    -Ou la forêt c'est un bon terrain de chasse aussi.

    Le monde bascule dans le flou, comme la première fois. Quand mes sens retrouvent leur acuité naturelle, je suis aussitôt assaillis par l'odeur profonde de la forêt et par tout ce vert bien sûr.
    Je reprends la parole :
    -Donc, nous avons le choix entre les ours et les pumas. Grosso modo. Personnellement je suis plus pumas mais c'est affaire de gouts. Et je tiens à prévenir, le sang animal est beaucoup moins....appétissant que le sang humain, donc la différence sera assez flagrante.
    A l'odeur elle semble nous avoir téléporter au bon endroit, il y a un puma à moins d'un kilomètre.
    Parfait.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, mais c'est
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Valotilisation, disparition, question et plein d'autres mots en "tion".... (Pv Sarah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [M] Jensen Ackles ⊰ Meilleur ami, collègue et plein d'autres liens
» Amour rime avec Bonheur et bien d'autres mots [Inachevé]
» [Jour 3] Certains mots peuvent en cacher d'autres.
» Le débat sur la question du protectorat
» Question à nos historiens
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Rp's abandonnés-