Rpg Twilight, contexte alternatif au tome 1 : Fascination
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 












 

 Happy Deadly Birthday to me :) give me your blood, that's the best present ever... [Pv Elisabeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Happy Deadly Birthday to me :) give me your blood, that's the best present ever... [Pv Elisabeth]   Lun 18 Oct - 23:54

Après avoir quitté Autumn, j'étais partis réfléchir, bien loin de Forks. En effet j'avais pris deux jours entier pour m'exiler, à Des Moines, au Sud de Seattle. De nouveaux gens, une nouvelle ville où je n'avais jamais mis les pieds, même dans ma vie antérieure. Presque 30 000 habitants n'attendant que de mourir entre mes mains ! Bien entendu, même avec un appétit féroce comme l mien, je n'avais pas eu le goût de tuer le quart de la population. Plus j'étais loin, plus je m'inquiétais de ce qui se passait à Forks. Je me demandais si m mère était encore en vie, si mon moi passé allait bien, s'il était encore humain ou non. I me fallait le trouver assez rapidement si je voulais éviter une nouvelle confrontation avec ma créatrice. Je me rappelais chaque détails de son visage, à tel point que j'aurais pu la reconnaître sans problèmes, cent ans après. Elle avait contribué à la fin de ma famille, je ne pouvais lui pardonner la mort de ma mère. Elle paierait...

Toutes ces pensées n'étaient que simples sujets pour esquiver la vraie raison de mon départ. Elisabeth. Je ne savais toujours pas quoi faire avec elle ! Autumn m'avais conseillé d'aller la trouver et d'apprendre à la connaître. Moi le grand vampire sanguinaire, papotant avec une proie ! Cela me faisais lever les yeux au ciel de pitié !

Donc, ces deux jours de cogitation intensives passé, je repris la route de Forks.
J'arrivais en quelques heures, bien plus rapide qu'une voiture ne l'aurait fait. J'avais envie de retrouver mon chez moi, sa bonne odeur et surtout, de voir ce que ça allait donné avec Elisabeth. Si Autmn avait raison, j'étais mal barré !
En passant devant le libraire de la ville, je me permis de prendre un journal. Des fois qu'il se soit passé des choses intéressantes.

- Bordel de merde ! ne pus-je retenir en lisant la Une.

Non pas que le fait d'avoir trouver des cadavres dans les bois me choque, non ce qui me coupais le souffle était la date inscrite sur l'en-tête. « 18 Octobre 2004 ». Et alors, me direz vous !? Alors, c'était important pour moi. C'était ma date d'anniversaire...Et aussi celle de la veille de ma mort humaine.. Ma gorge se serra à cette découverte et je ne pus que fuir plus loin, m'enfonçant dans les ruelles. Je finis par débouché sur une rue calme, déserte. Elle était non loin de chez moi, juste en perpendiculaire de la rue où j'avais vécu. Cette jonction était équidistante de la demeure de Elisabeth et de la mienne. Nous avions toujours habité le même endroit et pourtant, je ne l'avais jamais croisé. J'avançais lentement, m'imprégnant des odeurs, aussi peu ragoûtantes qu'elles soient.

- Et nous revoilà au même endroit, mon pote... dis-je en m'accolant au poteau téléphonique, juste à côté de l'endroit où Blake m'avais transformé.

J'étais certain que son but premier n'avait pas été de me changer en vampire, mais bien de me tuer. Je revoyais, comme dans un cauchemar, ses yeux rouges et son sourire mauvais. J'arborais un rictus à l'identique désormais, mais elle m'avais profondément choqué, sans que je puisse jamais comprendre pourquoi elle s'était arrêté. J'étais plongé dans mes pensées, jouant avec de petites flammèche que je créées pour me divertir. Des gens aurait pu me bousculer que je n'étais pas sûr de les capter.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Happy Deadly Birthday to me :) give me your blood, that's the best present ever... [Pv Elisabeth]   Mer 20 Oct - 22:31

J'étais allée en ville faire quelques courses pour que ma mère n'ait pas à le faire en rentrant du boulot. C'était trois fois rien, mais au moins, ce ne serait pas à faire. Et comme il faisait... non pas beau, mais morne, sans pluie. Alors autant y aller à pieds. Je n'avais pas envie de m'enfermer dans la voiture. La musique dans les oreilles, un vieil air de jazz (... Very Happy) entrainant qui résonnait agréablement dans les écouteurs, le sac à la main, je décidais de couper par la ruelle qui raccourcissait de pas grand chose, mais qui raccourcissait la route. Maman n'avait jamais trop aimé que je prenne ce raccourci, mais comme elle n'était pas présentement derrière moi à observer ce que je faisais... Autant en profiter.

Je ne faisais pas très attention au décor, mais une personne, appuyée contre un poteau, en train de s'amuser avec du feu.

- Zippo ! ... Euh ... Tim !

Je m'arrêtais à son niveau. Il ne m'avait même pas remarquée, trop occupé à faire mumuse, sans doute. Je passais ma main devant ses yeux jusqu'à ce qu'il me capte.

- Salut ! Tu sais que, à rester planté là, on pourrait croire que t'es pas net ? C'est loin d'être le top des endroits où rester ?


Je lui souris, ça me faisait plaisir de le revoir. Même s'il était un peu effrayant, il n'était pas plus désagréable que n'importe quel autre ado. Je lui trouvais un petit air bizarre.

- ça va ? T'as pas l'air très bien. Tu veux parler ?

Je coupais ma musique, c'était tout de même plus poli pour converser.

- Tu veux qu'on aille chez moi ? Ce sera plus agréable et moins froid ...

Voilà que je me trouvais à inviter un garçon chez moi ?! En même temps, il ne faisait pas très chaud. Pour ainsi dire, j'avais froid même.

- Enfin, si tu veux ... bafouillai-je, le rouge de la confusion me teintant les joues..
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Happy Deadly Birthday to me :) give me your blood, that's the best present ever... [Pv Elisabeth]   Lun 25 Oct - 21:05

J'ignorais si je craignais pour la vie de mon moi passé ou si j'avais peur de ne pas être transformé vu les problèmes occasionnés depuis le voyage dans le temps, mais j'avais en moi comme une boule qui ne voulait pas disparaître. Je fixais les petites flammes aux creux de mes mains, imperméable au reste du monde. J'entendis comme un murmure lointain, comme une voix douce m'appelant. Mon imagination me jouerait-elle des tours ?
A peine quelques secondes plus tard, je vis quelque chose s'agiter devant mon visage. Je levais les yeux, surpris, et découvris un visage connu, lisse et presque pale, orné de grands yeux noisettes expressif. J'eus un mouvement de recul, imperceptible pour un humain, qui me fit cogner la tête contre le poteau sur lequel j'étais appuyé. Rien ne se vit.

- Tu sais que, à rester planté là, on pourrait croire que t'es pas net ? C'est loin d'être le top des endroits où rester ?

Aurait-elle oublié qui elle parlait ?

- Tu disais toi même que je n'étais pas net, alors je trouve que cet emplacement est idéal pour quelqu'un comme moi. dis-je un peu sèchement.

Elisabeth du sentir ma froideur évidente, car elle me demanda si j'allais bien. * C'est quoi ce bordel de s'inquiéter pour un mec que tu connais même pas et qui n'a qu'une idée en tête, boire ton sang ? * avais-je envie de lui lancer. Mais elle avait quelque chose dans le regard qui me détendis.

- Parler ne changera pas le futur... enfin...

Tout pouvait changer suivant si Blake vivait ou non ici, si elle n'avait croisé aucun ennemi et avait périt. Je n'avais aucune idée de ce que l'avenir réservait à ce jeune humain, ou si même j'allais disparaître s'il n'était pas transformé. Je devais m'assurer de mon immortalité. À tout prix. C'était trop important pou moi d'avoir ma revanche sur le monde et de le conquérir, même si mes camarades d'école étaient mort depuis longtemps.

- Tu veux qu'on aille chez moi ? Ce sera plus agréable et moins froid...

J'eus un rictus presque mauvais. Je me moquais bien du froid et cette ruelle me rappelait pas mal de souvenirs, pas très bon certes, mais ceux qui avaient fait de moi ce que j'étais aujourd'hui, et allait veillais à rester pour toujours...

- Bien que cela ne me déplaise pas de traîner dans ces ruelles, et que mon histoire n'a rien de joyeux, je... Je me souvins que nous étions en octobre, il devait par conséquent faire froid. Je pense qu'un bon endroit chaud pourrait être plus sympa oui, si tu n'as pas peur d'inviter un type louche chez toi !

Type louche qui avait escaladé sa maison pour l'effrayer quelques nuits plus tôt.
Je m'avançais vers elle et, en bon gentleman que j'avais appris à être pour séduire mes proies, je lui tendis mon bras, l'invitant à marcher à mes côtés. Peut-être que cela ne se faisait pas dans es temps, mais de mon point de vue et de ce que j'avais étudié, les femmes, à travers les époques, aimaient ce genre d'attention.

- Allons y, avant que tu ne prenne froid.

Elle n'avait que les os sur la peau, je pouvais le sentir rien qu'en la touchant, en la sentant, grâce à mes sens exacerbés. Cela ne se voyait pas pour un œil non-immortel, mais pour nous autres vampires, elle était comme une brindille fragile, dans beaucoup à boire. Mais celui-ci m'attirais quand même...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Happy Deadly Birthday to me :) give me your blood, that's the best present ever... [Pv Elisabeth]   Mar 26 Oct - 21:34

- Tu disais toi même que je n'étais pas net, alors je trouve que cet emplacement est idéal pour quelqu'un comme moi.

-C'était une boutade !

Je lui demandais s'il allait bien. Il eut l'air un peu surpris de ma sollicitude. Je lui proposais de venir boire quelque chose de chaud à la maison, parce qu'il faisait plutôt froid.

- Bien que cela ne me déplaise pas de traîner dans ces ruelles, et que mon histoire n'a rien de joyeux, je...Je pense qu'un bon endroit chaud pourrait être plus sympa oui, si tu n'as pas peur d'inviter un type louche chez toi !

- Dois-je te rappeler une certaine visite nocturne ?

il agit super bizarrement, me ... proposant son bras ? Il avait conscience que c'était assez... vieux jeu ?

Allons y, avant que tu ne prenne froid.

Je frissonnais déjà de froid. Nous nous dirigeâmes donc vers ma maison à deux pas de là. J'ouvris la porte. Il faisait déjà meilleur.

- Bienvenue chez moi.

Je m'effaçais de l'entrée pour qu'il puisse passer. (genre je prend toute la place)

- Tu veux boire quelque chose ?

Je me dirigeais vers la cuisine, histoire de ranger les courses. Je me retournais pour lui redemander ce qu'il voulait me retrouvais nez à nez avec lui.

- Ahh !

Deux fois qu'il me faisait le coup ! Il voulait ma mort ou quoi ?

- Tu es... flippant à pas faire de bruit comme ça... Euh... Tes yeux.. ont une couleur... bizarre...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Happy Deadly Birthday to me :) give me your blood, that's the best present ever... [Pv Elisabeth]   Mer 27 Oct - 10:53

Sa maison n'était pas bien loin, nous la rejoignîmes en un rien de temps. C'était différent de jour. Je préférais la nuit personnellement et de loin, mais pouvais-je décemment l'empêcher de dormir toutes les nuits ? Arrivé chez elle, Elisabeth ouvrit la porte et se colla contre le montant pour me laisser passer. C'était bien inutile vu la brindille qu'elle était, mais je fis mine de rien.

- Tu veux boire quelque chose ? demanda-t-elle en se dirigeant vers la cuisine.

* Ton sang !? * Oui non, trouvons quelque chose de plus classique. La nourriture humaine était assez répugnante, fade comparé au goût du sang humain. Le temps de réfléchir, à vitesse grand V, je l'avais suivis et me retrouver juste derrière elle, humant son délicat parfum. Elle se retourna, s'attendant sûrement à ce que je sois plus loin. Elle poussa un hurlement qui me fis frissonner de plaisir. Ce que j'aimais le doux on de la peur dans la gorge d'un humain.

- Tu es... flippant à pas faire de bruit comme ça... haleta-t-elle.

- J'en suis vraiment désolé. dis-je avec un large sourire.

Aucunement d'excuse dans ma voix, j'étais purement ravi de la faire sursauter comme ça, accélérant les pulsations de son cœur. Si je l'attrapais, elle ne pourrait m'échapper, je le savais. Je déglutis avec difficulté, ma respiration saccadé, perturbé par le liquide coulant dans les veines de la petite brune. C'est ce moment qu'elle choisit pour s'inquiéter de la couleur de mes yeux. Ils devaient être de plus en plus foncés, ma soif croissant dans mes entrailles. * je pense qu’il te faudrait passer un peu de temps avec elle ... lui poser un peu de question sur elle ... tu trouveras sûrement les réponses que tu cherches * La voix de Autumn résonnait dans ma tête, me faisant m'écarter d'elle.

- Ce doit être la faible lumière, ils paraissent plus sombre que d'ordinaire !

Mes yeux en faisait trembler plus d'une, et dire qu'avant, ils étaient d'un bleu pur, avec toute l'innocence du monde. On était bien loin de ce temps. Je détournais les yeux, faisant mine de rien, et pu voir que mes prunelles avaient bel et bien la couleur du sang. Cela ne tromperait personne.

- Tes yeux à toi, même s'ils sont très beaux, semble fatigués. Tu devrais dormir plus la nuit ! tentais-je de plaisanter. Et pour te répondre, je n'ai... pas soif, pour le moment.

Quel mensonge ! Enfin simplement à moitié, car oui je n'avais pas envie de boire un thé ou autre boissons hivernale que pouvait faire cette race mortelle, mais j'avais soif de sang... Comment avais-je pu être assez stupide pour écouter Autumn !? Faire connaissance avec une proie si délicieuse !!?? Je levais les yeux au ciel, imperceptiblement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Happy Deadly Birthday to me :) give me your blood, that's the best present ever... [Pv Elisabeth]   Dim 31 Oct - 19:36

- J'en suis vraiment désolé.

Il n'en avait pas vraiment l'air. Il allait me faire faire une syncope un jour. Je lui fis une remarque sur ses yeux.

Ce doit être la faible lumière, ils paraissent plus sombre que d'ordinaire !

- Non mais... Ils sont... rouges.

Il tourna les yeux. Non, je ne révais pas. Ses prunelles étaient rouge. Rouge sang.

- Tes yeux à toi, même s'ils sont très beaux, semble fatigués. Tu devrais dormir plus la nuit ! Et pour te répondre, je n'ai... pas soif, pour le moment.

Je levais les yeux au ciel.

- Je dors la nuit... Sauf quand un certain intriguant décide de débarquer en plein milieu de la nuit.

Je me servis un verre de jus de fruit avant de m'accouder au plan de travail, face à Tim. Il n'avait pas l'air extremement causant. Il devait préféré débarquer en plein milieu de la nuit... peut-être quand il trouvait un sujet de conversation.

- Alors, en dehors de presque me faire mourir de peur à chaque fois que je me retourne et que tu es derrière moi, qu'est-ce qui t'amuse ? Je te vois jamais dans les parages, comme si tu étais un fantôme.

Je me rappelais alors l'espèce de fixation de la dernière fois, sur les vampires.

- Ne me dis pas que tu passes ta journée dans un cercueil... Remarque, non, il fait encore jour, donc ça peut pas être ça... Oh, tu n'es pas un vampire alors, quel dommage, me moquais-je.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Happy Deadly Birthday to me :) give me your blood, that's the best present ever... [Pv Elisabeth]   Lun 1 Nov - 20:54

Elle n'était pas bête et avait bien saisis la couleur de mes yeux. Qu'importait de toute façon j'allais peut-être bientôt la tuer... suite à mon détournement de sujet, elle plaisanta sur mon intrusion de l'autre nuit. Un sourire étira mes lèvres, tandis qu'elle allait prendre un verre. Je restais silencieux, les yeux fixé sur Elisabeth, sans vraiment plus de raison. Une fois son verre remplit, elle se cala contre le plan de travail de la cuisine et m'observa. J'ignorais quoi dire ou faire à cet instant précis.

- Alors, en dehors de presque me faire mourir de peur à chaque fois que je me retourne et que tu es derrière moi, qu'est-ce qui t'amuse ?

* Beaucoup de chose qu'une fillette de ton âge ne pourrait comprendre... * elle disait ne me voir nul part, en même temps je passais le plus clair de mon temps à tuer ses congénères et le Tim que j'étais ne devait pas avoir pris l'habitude de se montrer partout. Je me rappelais avoir été plutôt discret durant ma vie d'avant. Pourtant, nous ne vivions pas bien loin !

- Je ne te vois jamais non plus ! Il faut croire qu'on ne sort que rarement, ou alors que les jours de pluie, où il fait sombre...

Je n'étais pas plus un fantôme qu'elle ! Ensuite, elle ajouta une remarque qui ne me fit pas particulièrement plaisir... pour elle bien entendu, ce n'était d'une simple blague, mais j'avais horreur qu'on ne me prenne pas au sérieux, donc, lorsqu'elle dis que je n'étais pas un vampire parce que je n'étais pas dans un cercueil, mon sang ne fit qu'un tour, si je puis me permettre cette expression... (xD) Je bondis sur elle et la saisit à la gorge, la foudroyant du regard.

- Tu ne sais pas ce que tu dis, petite... grognais-je.

Elle était effrayée, mais cette fois-ci vraiment effrayée ! Je n'avais qu'une idée en tête, la punir pour cet affront fait à ma race ! Je n'appréciais pas le fait que l'on se moque comme cela de ma personne. Encore quand c'était pour lui faire peur à croire que j'étais un vampire oui, mais le vieux cliché du cercueil et tout, très peu pour moi... ma main était serré autour de sa gorge et je pouvais sentir les pulsations de son coeur apeuré. J'adorais cela, c'était mon adrénaline, ravivant ma soif et cette brûlure au creux de mon être.
* apprends à la connaître... plus de temps avec elle... * voilà qu'encore mon cerveau se rappelait les paroles de Autumn. Mais non !! je ne devais pas penser à ça maintenant ! Elisabeth était si... si... Je fixais ses yeux humides et suppliant. Aussitôt, ma je ne sentis plus son pou, mon bras étant retombé le long de mon flan. Je me contentais de la regarder, posant le main sur ma gorge, me brûlant atrocement. Je voulais la tuer mais ne pouvais me satisfaire de son corps vide de tout. Je me reculais contre le mur à l'opposé, le plus loin d'elle que je pouvais.

- Eli..., je... Damned ! lâchais-je en frappant du poing sur le mur, faisant un trou au passage. C'est... P... Pardonne moi cet écart, je n'sais pas ce qui... connerie d'anniversaire !

C'était rarement un cas pour moi, mais de revenir ici, et de m'inquiéter de ma survie entant qu'immortel et la date d'échéance arrivant à grand pas, je ne pouvais que perdre l'esprit de temps à autre. Je regardais la belle brunette,choquée bien sûr. J'aurais du partir, mais quelque chose m'en empêchais... chose rare chez moi, hormis le fait de m'excuser, je pris sur moi de m'accroupir devant elle. J'aurais pu la tuer si j'en avais eu envie, je le savais éperdument, mais pourquoi m'étais-je excusé ? Elle était un témoin, elle n'était pas idiote et pouvait faire toutes sortes de déductions sur moi, et nous mettre à jour tous. Le danger était grand, et moi, en bon imbécile que je m'étais juré de ne jamais être – cf Edward Cullen... - je me comportais comme lui, en chevalier servant. Je me dégoûtais tiens !

- Elisabeth... est-ce que ça va ?

Elle était encore plus pale que d'habitude, et haletait. J'ééprouvais une fierté coupable sur le moment. Ravi d'avoir provoqué autant d'excitation par sa peur, mais moins content de la voir si cataleptique... Devais-je partir ? Ou devais-je finir le travail ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Happy Deadly Birthday to me :) give me your blood, that's the best present ever... [Pv Elisabeth]   Lun 1 Nov - 23:33

Il me rendit ma moquerie sur le coup du fantôme, comme quoi, moi non plus, on ne me voyait pas trop. Mais quand je me moquais des vampires, son attitude changea du tout au tout. Il était ... menaçant ? D'un coup, il fut sur moi, sa main enserrant ma gorge. Me coupant le souffle.

- Tu ne sais pas ce que tu dis, petite...

Je n'arrivais pas à respirer ! Je commençais à paniquer. Je n'arrivais même pas à articuler une phrase. Je le suppliais du regard de me lâcher. J'avais besoin d'air.
Il dut remarquer à mon air que ça n'allait pas, car il finit par me lâcher. Je me laissais glisser au sol en essayant désespérément de faire entrer de l'air dans mes poumons mis à rude épreuve.

- Eli..., je... Damned !

Il frappa dans le mur, y laissant un trou, me faisant sursauter. Je me recroquevillais par terre, toujours incapable de respirer normalement.

C'est... P... Pardonne moi cet écart, je n'sais pas ce qui... connerie d'anniversaire !

Un écart ? Il avait failli me tuer et il appelait ça un écart ?! Il s'était expatrié à l'autre bout de la pièce. J'essayais toujours de me calmer , sans grand effet. Il se rapprocha, par réflexe, je me reculais autant que possible, jusqu'à buter contre le placard. Je tremblais.

- Elisabeth... est-ce que ça va ?

Mais il se foutait vraiment de moi là !

- Mais oui, ça v-va p-parfaitement !

Au lieu d'une voix pleine de colère, ce fut qu'un couinement pathétique qui sortit. Petit à petit, je repris mon souffle. Et soudain, ce fut plus fort que moi : ma main alla s'écraser sur la joue de Tim, avec un claquement sec. Je ravalais une exclamation de douleur et me mordis les lèvres le temps que ça passe.

- Espèce d'imbécile ! Ne refais plus jamais ça !


J'hésitais à le foutre dehors. En même temps, j'attendais des excuses de sa part. Je le fixais d'un air résolu.

- Tu as intérêt à t'expliquer, Tim, et à avoir une bonne raison.

Et comment j'allais expliquer le trou dans le mur moi ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Happy Deadly Birthday to me :) give me your blood, that's the best present ever... [Pv Elisabeth]   Mar 2 Nov - 0:02

Elisabeth était toujours en crise. Malgré son inquiétude, elle réussis à faire l'ironie, prétextant qu'elle se portait bien. Je n'eus même pas envie de rire, je sentais comme... de la culpabilité, je crois. Je ne pouvais pas faire ça ! Non ! J'étais un vampire sanguinaire et cruel ! Pourquoi s'attacher à une créature aussi inutile et mortelle ? J'aurais était humain, la tête m'aurais tourné et certainement fait vomir à force ! C'était à n'y rien comprendre !
Au bout de quelques minutes, que je laisser à ma victime pour se remettre, celle-ci se permit l'audace de me donner ce qui semblait être une gifle. Je ne sentis rien, mais elle le sentis passé au vue de son visage.

- Espèce d'imbécile ! Ne refait plus jamais ça !

Et c'était sur moi que la faute se reportait !? Alors que tout ce cirque venait d'elle ? Ça m'énervais profondément qu'on m'accuse à tort, surtout pour un crime qui n'avait pas encore était commis !

- Écoute c'est pas...

Ce n'était pas quoi ? Ce qu'elle croyait, ce qu'elle avait vu ? Ce qu'elle... bon j'allais m'arrêter là pour les question rhétoriques, c'était purement débile de ma part. C'était bel et bien ce qu'elle croyait ! J'avais failli la tuer ! C'est tout.

- Tu as intérêt à t'expliquer, Tim, et à avoir une bonne raison. dit-elle avec force.

Ses yeux exprimaient une détermination surprenante pour quelqu'un qui vient de se faire attaquer et qui aurait pu perdre la vie. J'avais pris du plaisir les premiers temps, avec elle, mais là, j'étais totalement désarçonné par ce petit bout de femme, du haut de ses 18 ans. Je la fixais tandis qu'elle me toisait. Yeux dans les yeux.

- Tu n'y croirais pas ! dis-je en la fixant intensément. Et quand bien même, je ne peux te laisser vivre ainsi...

Que faire maintenant ? Il était hors de question que je lui dise la vérité. Elle était déjà fragile alors si elle me croyait et qu'elle faisait une bêtise ce serait pire pour elle, ou si elle dénigrait mes paroles et se moquait encore une fois... Il y avait une sorte de connexion entre elle et moi. Elle était collé au placard, incapable de bouger. Je posais ma main glacé sur son coeur battant la chamade. Fermant les yeux, je me délectais de ce son traversant chaque parties de mon corps froid.

- C'est la différence entre toi et moi. Je ne peux rien dire de crainte d'y perdre tout ce que j'ai conquis ces dernières années.

Je n voulais pas qu'elle me touche, elle aurait pu s'inquiéter. Sûre qu'elle irait à la police pour tentative de meurtre, ou quelque chose du genre, et avec une description de moi, c'était mon avenir qu'elle allait gâcher. Je ne voulais pas de prison, pas un jour avant ma transformation dans ce temps là.

- Demain est un jour des plus grave pour moi... et on peut dire que cela ne facilite pas les choses, je vire dingue à l'idée qu'un malheur arrive. Je dois veiller sur ma mère... de peur qu'elle ne meurt encore...

C'était plus une parole pour moi, plutôt que pour elle, je n'avais pas fais attention à la tournure de ma phrase. Je m'en fichais, je ne pensais plus qu'à Elisabeth, à ce qu'elle pourrait faire ou dire si elle connaissait toute la vérité sur ma nature... Personne ne le prenait bien, à notre époque en tous cas ! Ici, je l'ignorais. Je savais que les gens parlaient sur les Cullen, les soupçonnant rarement, on ne pouvait prévoir tout ça. Même en l'ayant vécu.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Happy Deadly Birthday to me :) give me your blood, that's the best present ever... [Pv Elisabeth]   Mar 2 Nov - 19:15

- Tu n'y croirais pas ! Et quand bien même, je ne peux te laisser vivre ainsi...

Nous nous fixions droit dans les yeux. Lui et ses étranges prunelles d'un rouge carmin. Il ne pouvait pas me laisser vivre comment ? Et pour qui il se prenait ? On se serait cru dans un film avec ses réplique à la monsieur je décide qui doit vivre ou mourir ! Il était vraiment flippant. Il posa sa main au niveau de mon cœur et ferma les yeux. Je le dévisageais sans trop comprendre.

- C'est la différence entre toi et moi. Je ne peux rien dire de crainte d'y perdre tout ce que j'ai conquis ces dernières années.

Et sinon le français tu connais ? Apparemment pas. Ce qu'il pouvait être agaçant à parler de façon aussi alambiquée.

- Demain est un jour des plus grave pour moi... et on peut dire que cela ne facilite pas les choses, je vire dingue à l'idée qu'un malheur arrive. Je dois veiller sur ma mère... de peur qu'elle ne meurt encore...

Qu'elle ne meure encore ? Il était au courant qu'on avait qu'une seule vie (merci à Gérard De Palmas pour nous l'avoir appris avec une super chanson) ?

- Tim, t'es sûr que tout va bien ?


Je posais ma main sur la sienne, sans pouvoir m'empêcher de frissonner à son contact. Un vrai glaçon.

- Tu sais que ce que tu racontes est aussi compréhensible pour moi que du chinois pour un américain moyen ?

Je le fixais derechef.

- Allez, expliques toi clairement. Je ne suis pas timorée.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Hey, mais c'est
Invité


MessageSujet: Re: Happy Deadly Birthday to me :) give me your blood, that's the best present ever... [Pv Elisabeth]   Mer 3 Nov - 11:14

Je ne la mettait pas très à l'aise, surtout qu'elle ne devait rien comprendre à ce que je racontais.

- Tim, tu es sûr que tout va bien ?

Un sourcil perplexe se leva. J'avais failli le tuer et elle, elle me demandait comment j'allais !? Les humains sont vraiment pitoyables et incompréhensibles ! Sa main se posa sur la mienne. Sa peau était tiède contre ma froideur de cadavre, c'était quelque part agréable.

- Rien ne va non, mais il faut attendre demain pour savoir si tout sera comme ça l'a été tout au long de cette vie...

Son cœur battait assez vite, exprimant son inquiétude secrète. Ces battements me parvenaient comme s'il avait s'agit des miens, tant ils étaient fort à mes oreilles. Elisabeth avoua ne rien comprendre à mes paroles, ce qui était normal car je lui parlais en des termes peu signifiant pour quelqu'un qui ignore tout de mon histoire. Même certaines de mes connaissances s'y perdaient.

- Allez, expliques toi clairement. Je ne suis pas timorée. s'impatienta-t-elle.

Pourtant, elle devrait l'être ! Comment pouvait-elle dire qu'elle n'avait pas peur après ce qui venait de se passer ?
Je sentis malgré tout en moi le besoin de m'expliquer, incontrôlable. Je figeais mes prunelles dans les siennes.

- Elisabeth je.. Je suis un vampire.

Comme il fallait s'y attendre, et avec notre jeu des jours précédents, elle ne me crut pas un seul instant.

- Tu ne devrais pas prendre cela en riant. Je suis réellement un vampire ! Sinon, comment expliquerais-tu le fait que mes yeux soient de la couleur du sang et que je disparaisse ou apparaisse comme cela, sans bruit comme tu dis si bien ? Ou que je puisse contrôler le feu ? Ce n'est plus un jeu. Ça l'a été, je dois bien l'avouer, mais... J'ai faillis te tuer, Elisabeth !

D'accord, j'avais été créé pour cela. Dévorer des humains me permettais de survivre, et il en fallait toujours plus, attisant ma soif et mon envie de sadisme. Sauf pour elle... Pour la première fois, je ne désirais pas mettre fin à la vie d'un mortel. Je devenais vraiment dingue ma parole !!
Je retirais ma main de sa poitrine avec un regard coupable.

- Je ne suis pas ce que l'on appelle un gentil vampire, tu sais. Je suis plutôt le genre sanguinaire, qui torture et tue nombre d'humains pour mon simple plaisir... J'ignore pourquoi je ne t'ai pas encore torturé, car j'avais vraiment commencé par ça, ni pourquoi je te raconte tout ça, mais le fait est tel que je... je ne peux te tuer. Quelque chose m'en empêche, comme si tu avais un pouvoir me bloquant ! C'est frustrant de devenir une guimauve !

J'avais envie de redonner un coup dans le mur, tiens !
Je persistais à affirmer que ce blocage provenait d'un don intériorisé. Ça ne pouvait être que ça, quoi qu'en dise ma seule amie humaine. Ellie semblait confuse, elle devait imprimer tout cela et certainement faire le lien entre différentes choses s'étant passé depuis notre rencontre.

- Je devrais m'en aller, je pense. Avant que mon instinct ne prenne le dessus...

Je ne voulais pas. Elle savait la vérité sur ma condition et même si elle ne voulait pas l'admettre, c'était dangereux pour elle. Elle était déjà si faible, son coeur n'était pas aussi vif que celui des autres, elle risquait plus un arrêt cardiaque qu'une morte lente entre mes mains. Je me relevais donc, résolu. Mais avant de partir, il me fallait savoir une chose sur elle.

- Une question et j'aimerais autant d'honnêteté que j'ai pu t'en fournir. Es-tu souffrante ? Je t'ai observé et j'ai bien vu que tu étais faible, tu ne mange rien et ton cœur s'affaiblit, je peux le sentir. Et tu ne sors jamais non plus. J'aimerais comprendre.

Là, je lui avouais carrément l'avoir espionné ! Pourquoi ne pas lui dire que j'allais sous peu tuer la moitié du lycée, dont sûrement certains de ses amis, par simple esprit de vengeance. J'aurais pu tout aussi bien l'envoyer dans les griffes de celui que j'allais devenir. Il serait bestial en tant que nouveau-né, et pourrait accomplir ce que je ne pouvais me résoudre à faire.
Je fixais cette pauvre chose affalé sur le sol (désolé lol), attendant moi aussi une explication valable. Cela avait peut-être rapport avec son pouvoir et le fait que je ne parvienne pas à boire son sang pourtant si doux à sentir malgré sa faible quantité.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, mais c'est
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Happy Deadly Birthday to me :) give me your blood, that's the best present ever... [Pv Elisabeth]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Happy Deadly Birthday to me :) give me your blood, that's the best present ever... [Pv Elisabeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» 19 mai 1962: Happy Birthday to you mister president...
» ♪ Happy Birthday Sir ♪
» Happy birthday my love, from mum xx
» Happy birthday Mona and Rainer ♫♥
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Archives des Rp's-